Les salaires de nos chers politiques…

Publié le par alava

 

 

Le président de la république, Les ministres et autres responsables politique de ce pays
vous demande de faire des sacrifices, mais apparemment ceux-ci ne donnent pas l’exemple…

 

Voici les rémunérations de ces personnes qui vivent très grassement sur le dos du contribuable.

 

Servir ou se servir ?

 

 

 

Fonction

 

Traitement
(brut/mois)

 

Indemnités
(brut/mois)

 

Plafonds

 

Avantages en nature

 

 

Sénateur

 

  6 857,66 €

 

Indemnité représentative
de frais de mandat :
6 027.30 €
Subvention pour recruter
de 1 à 3 assistants (2 328,14 € mensuels
prévus par assistant)
Subvention mensuelle aux groupes politiques : 1 330,02 € par sénateur

 

Plafonnement des indemnités liées à
un mandat local
depuis 1992 : 
2 663,17 € par mois

 

Accès gratuit au réseau
SNCF (1ère classe)

Bureau individuel
Ordinateur, internet,
4 lignes téléphoniques,
courrier
Quotas de transports
aériens
Prêts d'aide au logement...

 

 

Ministre

 

  13 471 €

 

Allocation mensuelle
pour frais d'emploi
définie par le Premier
ministre
(elle est au moins égale
à l'indemnité
représentative
de frais de mandat des parlementaires, soi 6 037,30 €)

 

Plafonnement des rémunérations et

 

des indemnités des

 

fonctions locales :
1,5 fois le traitement ministériel.

 

Accès gratuit au réseau
SNCF (1ère classe)
Quotas de déplacements aériens
Mise à disposition d'un parc automobile
Dépenses téléphoniques et courrier
Voiture de fonction et chauffeur
Logement de fonction ou prise en charge par l'Etat d'un logement d'une superficie maximale de 80 m² plus 20 m² par
enfant à charge...

 

 

Secrétaire d'Etat

 

  12 124 €

 

Allocation mensuelle pour

 

frais d'emploi définie par le

 

Premier ministre (elle est

 

au moins égale à l'indemnité représentative de frais de mandat des parlementaires, soit 6 037,30 euros €)

 

Plafonnement des rémunérations et

 

des indemnités des fonctions locales :
1,5 fois le traitement ministériel

 

Accès gratuit au réseau SNCF (1ère classe)
Quotas de déplacements aériens
Mise à disposition d'un parc automobile
Dépenses téléphoniques et courrier
Voiture de fonction et chauffeur
Logement de fonction ou prise en charge par l'Etat d'un logement d'une superficie maximale de 80 m² plus 20 m² par enfant à charge...

 

 

Premier ministre

 

  20 206 €

 

Allocation mensuelle pour frais d'emploi définie par le Premier ministre (elle est au moins égale à l'indemnité représentative de frais de mandat des parlementaires, soit 6 037,30  €)

 

Plafonnement des rémunérations et

 

des indemnités des fonctions locales :
1,5 fois le traitement ministériel.

 

Accès gratuit au réseau SNCF (1ère classe)
Quotas de déplacements aériens
Mise à disposition d'un parc automobile
Dépenses téléphoniques et courrier
Voiture de fonction et chauffeur
Logement de fonction à Matignon
Résidence secondaire (la Lanterne à Versailles dans les Yvelines, et le Château de Champs-sur-Marne)

 

 

Président de la République

 

  6 594 €

 

Budget annuel de l'Elysée voté par l'Assemblée nationale

 

 

Transports aériens du Président et de ses ministres : 2 airbus A 319 CJ, 2 Falcon 900, 4 Falcon 50
Résidences secondaires (Marigny, Rambouillet, Souzy-la-Briche, fort de Brégançon…) chasses élyséennes

 

 

Source : Assemblée nationale-Sénat-Rapport du député René Dosière/2005

 

 

     

 

 

Budget de la Présidence

 

Année/Président

 

Montant
(millions d'euros)

 

1960/de Gaulle

 

2,35

 

1974/Pompidou

 

2,53

 

1981/Mitterrand

 

3,03

 

1994/Mitterrand

 

3,31

 

1997/Chirac

 

7,78

 

1998/Chirac

 

13,73

 

2001/Chirac

 

21,2

 

2003/Chirac

 

30,9

 

2005/Chirac

 

31,9

 

Source Quid/2005

 

 

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous constaterez que sous le règne de Mr Chirac en 1998
 le budget a presque doublé.

 

Ce qui n’étonnera personne, nous savons tous que la droite
a une fâcheuse tendance à dépenser sans compter
l’argent du contribuable.

 

Maintenant que l’on ne vienne pas nous dire
qu’il n’y a plus d’argent dans les caisses de l’état…

 

 

 

 

 

Publié dans En vrac...

Commenter cet article

abadidon 22/02/2006 19:22

aaaaaahh meeeeeeerde, je croyais que c'était en francs !

Flyingtoxin 09/02/2006 10:13

Ce qui me fait rire c'est l'accès gratuit à la 1ere classe SNCF !  Ah ah ah ! ! !
C'est vraiment un truc de républicains indécrotables fils directs de la révolution de 1789 !
T'as vu Giscard, Balladur ou Barre prendre le train autrement que sous le regard des journaleux ?
Sinon, sans rire, les avantages sont démesurés pour des gens qui mettent la casse du pays en place, c'est scandaleux. Mais dans une autre optique, que la République rétribue et protège celles et ceux qui travaiellent pour elle ne me paraît plus scandaleux.
Sauf que là, on est trés loin de cet esprit altruiste et républicain.
Ceci étant dit, les payes des patrons et les dividendes des actionnaires, de ceux qui SONT le vrai pouvoir temporel, sont nettement plus élevés, nettement plus difficles à connaître ...parce que tout de même, des présidents, ministres et autres secrétaires on n'en a qu'une cinquantaine non ?
 

chris 08/02/2006 07:33

C'est pas tant le salaire qui compte que l'énormité des avantages que procure ces fonctions ! Qu'ils soient affichés ou secrets, comme le sont la plupart. J'ai eu l'occasion de travailler avec des députés, pour un congrès, et je te confirme que tout se passe dans les coulisses... En tout cas, merci, ça faisait partie des questions que je me posais !